Un engorgement peut survenir lorsque vous espacez trop les tétées, ou lorsque vous manquez des tétées. Si vous tirez votre lait, un tirage manqué peut aussi créer un engorgement.

Quels sont les signes que vos seins sont engorgés ?

Vous êtes engorgée lorsque vos seins sont tenus, durs, sensibles, voir douloureux. Vos seins peuvent aussi être rouges et chauds au toucher.

Ne confondez pas la montée de lait qui intervient souvent vers le 2ème ou 3ème jour après la naissance avec un engorgement. A ce stade cette sensation de plénitude des seins que vous expérimentez est liée à l’augmentation de l’afflux sanguin dans vos seins puis du volume du lait.

Est ce qu’il est possible de prévenir un engorgement ?

L’engorgement n’est pas une fatalité et vous pouvez les prévenir la plus part du temps avec de petites actions simples :

  • mettez bébé au sein tout de suite après la naissance
  • allaitez à la demande. C’est à dire chaque fois que bébé montre des signes de faim. N’attendez jamais que bébé pleure, ce sont des signes de faim tardifs et dans ce cas la mise au sein peut être difficile. A moins que bébé ne se rendorme épuisé et dans ce cas vous aurez manqué une tétée. Ne sautez pas de tétée la nuit.
  • Laissez bébé téter le premier sein jusqu’à ce qu’il l’ait bien drainé (vidé). Vous pouvez entendre votre bébé avaler, soyez attentive, tant que bébé avale il y a du lait. Lorsque vous n’entendez plus bébé avaler vous pouvez offrir l’autre sein. Peut être que bébé tétera encore un peu ou non, peu importe.
  • Commencez toujours la tétée suivante par le sein qui a été le moins drainé à la tétée précédente. En général c’est celui qui a été tété en dernier.
  • N’espacez pas les tétées, ne sautez pas de tétée (sans tirer à la place). Ne donnez pas de compléments à votre bébé, il n’en a pas besoin.
  • Ne portez pas de soutien gorge trop serré, qui “coupe” le sein ou qui vous comprime. le mieux est de porter un soutien gorge en matière souple qui suit les variations de volume des seins.

Ne portez pas de soutien gorge trop serré ou qui comprime localement le sein.

Si votre bébé ne peut pas être nourri au sein :

  • Démarrez les tirages aussi vite que possible, avant la fin des 6 premières heures qui suivent la naissance
    et tirez très régulièrement.
  • Drainez bien vos seins en pratiquant le massage avant le tirage, pendant le tirage. Et pratiquez l’expression manuelle quelques instants après le tirage au tire lait.

Si vous ne pouvez pas mettre bébé au sein, tirez votre lait.

Comment se débarrasser d’un engorgement ?

Il est important d’intervenir dès que possible pour diminuer votre engorgement. La douleur peut augmenter rapidement et la pression intense qui se crée ainsi dans vos seins peut abimer les tissus fragiles.

Voici ce que vous pouvez faire :

  • appliquer du froid sur votre sein engorgé après la tétée. vous pouvez utiliser des coussinets froids, ou par exemple un paquet de petits pois surgelés. Protégez votre peau avec un linge humide.
  • Certaines mères trouvent que le chou cru en cataplasme diminue la douleur et réduite l’engorgement. Si vous souhaitez utiliser des feuilles de chou, rincez les sous l’eau claire avant utilisation. Placez une feuille de chou cru contre la peau dans votre soutien gorge et laissez-là en place pour une durée de 15 à 30 minutes. Vous pouvez répéter l’opération 2 ou 3 fois dans la journée. Bien entendu si vous êtes allergique au chou, ou si vous développez une réaction cutanée, vous cessez les applications.

Recommandations pour faciliter l’écoulement du lait :

  • Vous pouvez appuyez doucement sur votre aréole avec vos doigts, vers l’intérieur de vos sein. Doucement. Maintenez la pression pendant une ou deux minutes. Cette petite manoeuvre de contre pression va assouplir l’aréole. C’est comme un petit drainage lymphatique, ainsi votre bébé pourra mieux prendre le sein en bouche.
  • Vous pouvez aussi commencer avec un tire lait pour déclencher le réflexe d’éjection.
    massez toujours doucement vos seins, sans appuyer.

 

En conclusion :

Les engorgements sont le plus souvent faciles à prévenir. Ne vous laissez pas embarquer dans un système de pensée qui consiste à espacer les tétées ou a compléter le bébé parce qu’il ne mange pas assez. Votre corps est merveilleusement bien fait et s’adapte parfaitement à votre bébé, si bien sûr vous le respectez.

En cas d’engorgement, appliquez aussi vite que possible les conseils ci dessus. Ils permettent de réduire un engorgement rapidement. Si vous engorgez régulièrement, consultez une consultante en lactation certifiée IBCLC pour trouver la cause de la récidive.